MEDUSE

35.00
  • MEDUSE

LINOGRAVURE, A4, BLACK
_

Méduse, créature des enfers à la chevelure de serpents et au regard pétrifiant, fut considérée comme le symbole du monstre sacré féminin tuant sans pitié quiconque croiserait son regard. Mais la vérité c’est que Méduse avant de devenir cette gorgone, était une jolie jeune fille, désirée par Poseidon (dieu des mers) qui finira par la violer dans le temple d’Athena (déesse de la sagesse accessoirement) qui offensée par ce sacrilège et solidaire de son oncle, transformera la jeune fille en créature des ténèbres. Persée, héros masculin, lui tranchera la tête et l’exhibera pour pétrifier ses ennemis.
En ce jour du 8 mars, ce mythe me rappelle que notre société est bâtie sur des symboles manichéens dont l’on raconte toujours la même version, un monstre/un héros... mais l’autre version de l’histoire alors? Celle où des hommes ont peur de perdre leur puissance, où des femmes ont peur de s’affirmer et vivent dans le silence, où des humains ont peur d’entendre ou voir ce qui dérange et qui répudient, minimisent ou ignorent l’impensable?
Les monstres d’aujourd’hui ne sont pas des mythes, des Méduse au physique terrifiant, ils sont faits de chair et de sang. Les reconnaître c’est les rendre réels eux et leurs victimes. Les divinités d’aujourd’hui ne sont pas les intouchables là-haut, les vraies sont ces victimes qu’on essaie de faire taire, qu’on plonge dans l’ombre car elles gênent, elles ont une puissance infinie, leur parole a le pouvoir de changer notre monde. Écoutons-les, aimons-les et honorons-les. L’équité des sexes est notre enjeu à toutes et tous et il commence par notre responsabilité individuelle à reconnaître l’impensable, à le dénoncer, à se lever et dire NON.

Availability

  • WHITE paper
    1 in stock
  • Terra Cotta
    1 in stock